Wasselonne 67310

Vues sur wasselonne fevrier 2007 090
Hôtel de Ville de Wasselonne
Place du Général Leclerc
BP 14 - 67318 WASSELONNE CEDEX
Téléphone : 03 88 59 12 12

Site : www.wasselonne.fr

Wasselonne, au cœur de la Vallée de la Mossig se loge dans un écrin naturel de vergers et de collines, et bénéficie d'une situation privilégiée aux contreforts des Vosges, à proximité immédiate de la Route des Vins.

Cette situation est à l'origine d'une grande diversité de paysages : cultures, vignes, vergers, prairies et forêts.

La cité possède un riche passé historique comme en témoigne son patrimoine ; on peut ainsi admirer les vestiges du château fort (tour ronde et tour carrée, cette dernière est ouverte au public durant la saison touristique), l’orgue Silbermann de l’église protestante, de nombreuses maisons à colombage, dont certaines offrent à la vue des promeneurs des linteaux de portes ornés d'emblèmes des métiers de l’artisanat local. Par ailleurs, Wasselonne, 5 628 habitants (population légale au 1er janvier 2014), chef lieu de canton, assume également les différentes fonctions attendues d’une ville moyenne en milieu rural.

Remparts pherrbach 09 07 2011 019

Le centre ville dispose de nombreuses offres de services (commerces, banques, écoles, restaurants, hôtels, médecins, halte-garderie,…), d’équipements sportifs et de loisirs (salle de sports, stade, piscine couverte, courts de tennis, étang de pêche, parcours de santé,…).

Le dynamisme des nombreuses associations contribue à la vitalité de la cité. Tout au long de l’année, des fêtes et manifestations se succèdent : soirées théâtrales, manifestations sportives, dîners dansants, concerts, séances de cinéma, marchés des terroirs. A l’approche des fêtes de fin d’année, un effort particulier est fait sur la décoration et l’illumination de la ville. Le Marché de Noël au Château, qui se tient début décembre en costumes médiévaux, ravira petits et grands avec ses animations et les ateliers de métiers d'antan.

En période estivale, l’Office de Tourisme organise des " soirées accueil "avec découverte de la Tour Carrée du Château et dégustation des vins du secteur !

07 06 2011 007

La foire annuelle et ses festivités traditionnelles (messti de Brechlingen, Messti des Filous…) se déroule le dernier week-end d’août.


Un peu d'histoire

La présentation de la cité passe obligatoirement par un rappel historique. On peut admettre que la région est déjà habitée du temps des Celtes. La découverte d’armes, de monnaie et d’objet divers laisse présumer qu’un castel romain, protégeant une voie romaine voisine, dominait la colline de Wasselonne. A noter qu’en 1991, des tombes de l’époque mérovingienne ont été mises à jour. Wasselonne est mentionnée pour la première fois dans un document de 754 selon lequel Adala, fille de Bodalus, Comte d’Alsace, fit don de sa part de Waselnheim au couvent de Hornbach près de deux ponts d’Allemagne.

En 1135, l’évêché de Strasbourg s’est octroyé une partie de Wasselonne, mais fut contraint de restituer ses conquêtes à l’Empereur Frédéric en 1236.

Au Moyen Age, la ville a joué un rôle important à cause de son château fort flanqué de cinq grandes et vingt-deux petites tours. L’ensemble était cerné d’un large fossé. L’origine de ce château n’est pas connue. En 1448, il fut conquis et détruit par les corporations strasbourgeoises en représailles de l’alliance conclue entre Walther de Than (Dahn), alors propriétaire du château, et du Comte de Fénétrange accusé par les Strasbourgeois d’avoir soutenu les Armagnacs en 1444, ravageant et brûlant des villages du territoire de Strasbourg. Le château ne tarda pas à être reconstruit.

En 1496, le fief impérial de Wasselonne fut rendu à la ville de Strasbourg qui acheta également, en 1563, du Comte palatin Wolfgang de Deux Ponts, les droits de l’abbaye de Hornbach. En 1524, la population se convertit au protestantisme, mais revint en majeure partie de la religion au cours du XVIIème siècle.

En 1674, pendant la guerre de Hollande, Turenne conquit le château par ruse, mais le 24 octobre, après un bombardement de trois jours, le grand Electeur de Brandebourg reprit le château, qui partiellement détruit, ne fut plus reconstruit. En 1630, Wasselonne fut annexée à la France. Rendue à Strasbourg en 1681, la ville obtint son indépendance pas la Révolution de 1789.

Relativement peu affectée par les attributions napoléoniennes des guerres de 1870, 1914-1918 et 1939-1945, la ville a cependant payé un lourd tribu en vies humaines au cours des deux dernières.

Implantée sur une butte défensive, l’ancienne cité médiévale de Wasselonne recèle un beau patrimoine constitué :

- de vestiges du château fort : une tour carrée (visites sur demande auprès de l'office de tourisme), ruines d’une tour ronde, et des murs d’enceintes réhabilités.
- des linteaux de portes d’entrée décorés ou surmontés d’enseignes de métier : Wasselonne possède notamment une densité et une variété, unique en Alsace, d’emblèmes professionnels anciens, sculptés dans le grès rose des Vosges que l’on découvre sur les maisons alsaciennes ou leurs dépendances. Les emblèmes professionnels sont les témoins de la variété des métiers d’autrefois.
- d’un orgue Silbermann de 1662 tuyaux, pièce maîtresse du Temple Protestant construit en 1757
- de nombreuses maisons à colombage


Tourisme

Wasselonne est le point de départ de promenades dans la forêt sous vosgienne ou d' excursions dans les environs :

Wangenbourg-Engenthal (Suisse d’Alsace),
Obersteigen : église romane du XIème siècle,
Nideck : ruines d’un château légendaire, cascade,
Dabo : rocher et chapelle St Léon
(pape alsacien), vue étendue sur le versant ouest et le plateau lorrain,
Saverne : château des Rohan, château du Haut Barr
(l’œil de l’Alsace),
Marmoutier : église romane avec orgue Silbermann, crypte romaine, poterie d’art,
Le Rhin,
Le vignoble alsacien, la Route des Vins,
Le Mont St Odile,
Le Haut Koenigsbourg,
pour ne citer que ceux-ci

(Photos et texte transmis par la mairie - Mise en page par Alchimie Alsace)
29/09/2014

Plan de Wasselonne

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire